Historique

DE 1864 A 1925

1864 : Une école avant la lettre

La nouvelle loi scolaire bernoise de 1856 a permis la création, à Porrentruy, de l’Ecole cantonale, réservée aux seuls garçons. Les filles qui désirent poursuivre leur formation au-delà de la scolarité primaire n’ont d’autres choix que de fréquenter les pensionnats, souvent onéreux.

Pour combler cette lacune, Mme Blétry-Favrot met sur pied des cours destinés aux jeunes filles sorties des écoles primaires et désireuses de compléter leur éducation. Elle s’assure la collaboration bénévole de quelques maîtres de l’Ecole cantonale. L’assemblée communale du 24 février 1864, sensible à l’oeuvre entreprise, vote “une gratification de 300 francs à l’école secondaire des filles”.

L’initiative bruntrutaine est la deuxième du genre dans le Jura. St-Imier a ouvert une école secondaire de filles l’année précédente. Delémont et La Neuveville suivront en 1868 et 1869.

1872 : Fondation de l’Ecole secondaire de filles à Porrentruy

Le 31 mars, l’assemblée communale “pour tenir compte d’un voeu souvent exprimé, décide à l’unanimité moins une voix la création d’une école secondaire des filles pour la ville de Porrentruy et elle charge le Conseil municipal de présenter un projet définitif de mise à exécution de la décision prise aujourd’hui”.

Le 25 août, par 107 oui contre 79 non, les propositions de l’exécutif communal sont acceptées. Une école secondaire de filles “répondant aux besoins de la population de la ville et de la campagne sera organisée dans le bâtiment d’école dit “Juventuti”. Trois salles sont attribuées à la nouvelle institution”.

Juventuti à la fin du XIXe siècle

Juventuti à la fin du XIXe siècle

Le 20 septembre se tient la première séance de la Commission de l’Ecole secondaire de filles, présidée par M. Friche. Sont en outre présents MM. Bodenheimer, Dupasquier, Godat, Grosjean, Hilbert, Lévy ; ils prennent connaissance de l’acte constitutif de l’école adressée par la Direction de l’éducation du canton de Berne.

Le 4 novembre, à 8 heures, 25 élèves franchissent les portes de Juventuti. Le directeur et maître principal est M. Romeo Manzoni, Dr. ès lettres, assisté de Mlle Rosalie Mouche, institutrice, et de trois professeurs auxiliaires enseignant à l’Ecole cantonale : MM. Charles-Isaac Liausun, Eugène Lippacher et Fritz Meyer. La nouvelle école se fixe deux buts : – compléter l’instruction et l’éducation acquises dans les classes élémentaires de l’école primaire – préparer les élèves douées aux carrières de l’enseignement.

Photo de classe en 1907

Photo de classe en 1907

DE 1924 A 1966

1924 – 1925 : Ecole ménagère et classe complémentaire

Le 15 novembre 1924 sont inaugurées les classes ménagères et, l’année suivante, les classes d’enseignement général et d’enseignement prolongé.

1936 : Introduction de la neuvième année obligatoire (20 avril 1936)

L’introduction de la neuvième année scolaire modifie l’organisation de la première classe. (N.d.l.r. : jusque-là, la classe 1 était une classe complémentaire, hors scolarité obligatoire). L’enseignement devra donc être donné dans une forme nouvelle “Pour 50% des élèves, le programme à absorber serait en effet trop lourd”.

“Cette classe sera donc groupé en section A et B.(…)” Histoire : Mlle Châtelain sera très attentive en traitant quelques chapitres spéciaux. M. Feignoux a reçu quelques réclamations qui sont imputables surtout aux “textes du livre”.

1947 : Année du 75e anniversaire

Les manifestations prévues pour marquer l’événement auront lieu en mai… 1948 !

Les festivités s’ouvrent le 4 mai avec deux récitals, l’un de musique, l’autre de littérature, donnés par d’anciennes élèves à l’Hotel de ville.

Elles se poursuivent le 8 mai, à l’Inter, par un concert et la représentation d’une pièce de théâtre : “Amal et la lettre du roi” de Robindranath Tagore. Les élèves assument gaiement tous les rôles, y compris ceux des personnages masculins. La soirée se temrine par un grand bal.

La cérémonie officielle a lieu le dimanche 9 mai 1948 ; elle est suivie d’un cortège en ville à 11 heures 45. Des expositions scolaires sont ouvertes l’après-midi à Juventuti.

Le cortège du 75e

Le cortège du 75e

 

Le lendemain, une collation est offerte à toutes les élèves à St-Ursanne.

1958 : Dédoublement des classes

L’école compte 149 élèves pour 5 classes. En cinquième, il y a 37 élèves ; en quatrième, 36 !

Le 6 février, face à une situation devenue intenable, l’assemblée municipale de Porrentruy décide le dédoublement des classes de l’établissement.

1959 : Déménagement de deux classes à l’Hôtel-Dieu

Pour la première fois depuis sa création, l’Ecole secondaire est contrainte de trouver des locaux hors de Juventuti.

1962 : Premier camp de ski

Il est organisé à Adelboden, du samedi 3 février au mardi 6 février, pour les classes de 2e et 1ère.

1966 : Inauguration du Groupe scolaire Auguste-Cuenin

94 ans après l’entrée à Juventuti, l’Ecole secondaire de jeunes filles s’installe dans le nouveau Groupe scolaire, qui est officiellement inauguré le 1er octobre.

DE 1967 A AUJOURD’HUI

1972 : Année du centenaire

Cet anniversaire est marqué par de nombreuses manifestations : exposition de lancement fin mars ; concert de la chorale de l’école à l’église Saint-Pierre et disque “Fleurs de Mousse”, avec la Société d’orchestre de Bienne ; manifestation officielle le 24 juin 1972. La soirée se déroule entièrement dans les locaux du groupe scolaire A.-Cuenin, transformé pour l’occasion en une vaste aire de fête. La halle de gymnastique est devenue une salle de spectacle et un groupe d’élèves donne un récital de poésie consacré à René de Obaldia.

Photo de groupe lors du centenaire

Photo de groupe lors du centenaire

 

Le “Journal du centenaire” est par ailleurs distribué gratuitement dans tous les ménages d’Ajoie et du Clos-du-Doubs.

21 décembre 1973

Le “choc pétrolier” a pour conséquence que “l’autorité communale demande de prolonger les vacances de Noël d’une semaine, celles de Pâques d’une semaine également.” Ces deux semaines seront déduites des vacances d’été. “C’est une économie de quelque 8’000 litres de mazout.” La Commission accepte cette demande à l’unanimité.

1973 A 1974 : Année longue

Le Grand Conseil bernois opte finalement pour la solution défendue par les enseignants jurassiens : le début de l’année scolaire en automne se concrétise en rajoutant un trimestre à l’année scolaire 1973-1974. La fameuse “année longue” triomphe au détriment des deux années courtes.

14 janvier 1976

La bibliothèque de l’école est créée. “Le rapport établi par les maîtres de français est accepté. Le déplacement au “Contrôle” des cours de couture libérera la salle actuelle qui pourra devenir salle de lecture.”

1977 : Fin de l’Ecole secondaire de jeunes filles : introduction de la mixité

A la suite d’une convention passée avec le Progymnase de l’Ecole cantonale, l’Ecole secondaire de jeunes filles cède la place au Collège secondaire.

Le 29 août 1977, neuf garçons, tous volontaires, font leur entrée dans une classe de neuvième. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont l’objet de toutes les curiosités. Ces pionniers méritent d’être cités. Il s’agit de : François Bailly, Vincent Bédat, Bernard Boinay, Willy Desboeufs, Olivier Flückiger, Gérard Leschenne, Hubert Raval, Denis Sautebin et Thierry Theurillat.

Cette étape marque, bien sûr, l’adieu définitif au béret et au sautoir ; le fait de porter les couleurs de l’école était tombé en désuétude depuis plusieurs années. Quand au sarrau (bleu !) que les filles étaient contraintes de porter, il est définitivement rangé aux oubliettes.

Le nouveau Collège secondaire compte 439 élèves ; l’organisation des études est absolument identique à celle du Progymnase.

Le nombre important d’élèves et le cruel manque de locaux obligent à décentraliser l’enseignement du dessin et des ACM dans le bâtiment dit du Contôle, rue Trouillat 6.

1979 : Entrée en souveraineté du Canton du Jura

Le progymnase cessera d’être une école cantonale. Une parfaite égalité de statut sera réalisée entre les deux collèges secondaires de Porrentruy.

1981 : Naissance du Collège Stockmar

Les communes du district adoptent, chacune à leur tour, les statuts de la Communauté de l’école secondaire d’Ajoie et du Clos-du-Doubs. Les collèges jumeaux sont baptisés dans la simplicité, même si leurs noms sont empruntés à deux grandes figures de l’histoire jurassienne du XIXe siècle : Xavier Stockmar et Jules Thurmann.

Xavier Stockmar

Xavier Stockmar

1991- 1995 : Passage aux nouvelles structures

Après l’adoption, en 1990, de la nouvelle loi scolaire jurassienne, on entame la transition vers de nouvelles structures. Cette adaptation va s’étaler sur quatre ans. L’année 1995-96 est la première à se dérouler dans un système scolaire totalement renouvelé.

1997 : 125ème anniversaire

Il n’y a plus grand-chose de commun entre la petite école de 25 filles qui s’ouvrait voici 125 ans en haut de la ville et le collège actuel qui accueille 415 élèves. En moins de vingt ans d’existence, le Collège Stockmar aura connu plus de changements que l’Ecole secondaire de jeunes filles en un siècle.

Cet anniversaire est marqué par toute une série de manifestations (expositions de peintures et de sculptures, concerts, journées portes ouvertes, diaporama) dont le point d’orgue sera la journée du 28 juin, au cours de laquelle plus de mille cinq cents personnes, d’anciennes et d’anciens élèves pour la plupart, vinrent fêter joyeusement leur école.

1999 : Création d’un site Internet

 

La présence du Collège Stockmar sur Internet est une évolution logique, adaptée à l’air du temps. Une institution scolaire moderne ne se doit-elle pas de mettre à disposition de ses élèves les moyens de se former au mieux, en fonction d’en environnement qui ne cesse d’évoluer ? C’est pourquoi l’école s’est progressivement équipée de moyens informatiques qui sont intégrés progressivement dans le travail pédagogique, et dont l’élaboration d’un site Internet n’est qu’un exemple d’utilisation.

2005 : Réaménagement du site Internet

Après quelques mois (années…) d’oubli, une équipe d’enseignants dynamiques a décidé de remettre à jour le site Internet du Collège Stockmar dans le cadre d’un cours facultatif regroupant huit élèves. Les travaux de ce groupe d’enseignants et d’élèves ont abouti aux pages web que vous avez sous les yeux…

2011 : Nouvelle version du site

2013 : Le site se transforme en blog

Afin d’en faciliter la maintenance, le site du Collège Stockmar se mue en blog. Une formule qui répond également aux demandes régulières des visiteurs qui souhaitent pouvoir en tous temps retrouver des publications plus anciennes.

 

Un commentaire

  1. L’A3 Jura a participe avec un stand d’information et la presentation de la nouvelle charte des proches a la soiree de rencontre et d’echange organisee par le service de la sante au college Stockmar a Porrentruy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *